Décryptage

Réforme de l’apprentissage : quels impacts sur les contrats d’alternance ?

Durée 2 minutes

Les Pouvoirs publics ont pris conscience, depuis quelques années, des atouts de l’apprentissage pour favoriser l’adéquation entre offre et demande sur le marché de l’emploi. En résulte une réforme de l’apprentissage : la loi « Pour la liberté de choisir son avenir professionnel » assouplit en effet la formule pour la rendre encore plus accessible et attractive.

reforme apprentissage 2020

Janvier 2020, la loi est entrée en vigueur. Son objectif affiché : lever les freins qui pénalisaient encore l’apprentissage en France. Les bénéfices attendus : faciliter le recours à cette formule pour les entreprises, et permettre ainsi à davantage de jeunes et de demandeurs d’emploi de s’insérer professionnellement.

Réforme de l’apprentissage : que dit la loi « Pour la liberté de choisir son avenir professionnel » ?

 

Plus de souplesse concernant les âges

  • L’apprentissage devient accessible jusqu’à 30 ans. En effet, la demande de candidats âgés de plus de 25 ans à l’entrée en apprentissage augmente régulièrement.

Plus de souplesse dans l’agenda des entreprises

  • Les entreprises peuvent recruter à tout moment dans l’année et la durée minimale du contrat est réduite à 6 mois au lieu d’un an précédemment.

Plus de souplesse pour les ruptures de contrat

  • Les modalités de rupture de contrat sont assouplies : l’une ou l’autre des parties a désormais la possibilité de le rompre librement jusqu’à l’échéance des 45 jours de formation en entreprise.

Réforme de l’apprentissage : des aides financières pour les entreprises

Une aide unique, versée par l’État, remplace l’éventail d’aides qui prévalaient.
Cette aide unique s’élève à :

  • 4 125 € maximum pour la 1re année
  • 2 000 € maximum pour la 2e année
  • 1 200 € maximum pour la 3e année

L’aide s’adresse aux employeurs de moins de 250 salariés pour la préparation d’un diplôme ou d’un titre à finalité professionnelle de niveau inférieur ou égal au bac.

Les avantages professionnels de l’apprentissage

La réforme de l’apprentissage 2020 accompagne ce mode de formation sur le plan réglementaire et financier. Mais c’est bien le principe lui-même de l’alternance entre théorie et pratique qui constitue le principal atout de la voie de l’apprentissage. Ce dont témoigne Xavier B., agent général à Fontenay-sous-Bois, en région parisienne : « L’expérience initiale du terrain fera la différence tout au long de la carrière de l’alternant. C’est elle qui fait que l’on devient un véritable assureur qui sait, par son expérience, ce qu’est un ‘vrai’ client, au-delà des données d’un algorithme. Trente ans après, l’agilité acquise dans une agence lui restera utile, qu’il opte pour une carrière au sein d’un siège ou à l’international ou qu’il choisisse de créer sa propre agence ». Xavier B. qui emploie des alternants depuis 2013, au niveau BTS, licence ou master se félicite, avec une pointe d’humour, de ce choix : « Je suis un enfant gâté de l’alternance, avec 90 % d’expériences positives ».

Pour aller plus loin

Continuez votre découverte de l'alternance !

Pourquoi recruter un alternant ?

Voici 8 arguments qui pourraient vous convaincre de recruter un alternant.

Quelles aides pour embaucher un alternant ?

Deux aides à l’embauche sont désormais possibles !

Atlas s'engage à vos côtés

Votre opérateur de compétences est votre principal interlocuteur dans vos projets d'alternance. Atlas vous donne quelques pistes pour faire le bon choix entre contrat d’apprentissage et contrat de professionnalisation.