RSE : le monde de l’assurance s’engage face aux enjeux environnementaux et sociétaux

Durée 2 minutes

Par nature, le secteur de l’assurance consiste à évaluer, prévenir et gérer les risques dans les activités humaines. Depuis déjà quelques années, le secteur s’engage fortement pour l’environnement en améliorant et préservant notre qualité de vie, au sein de notre société.

Assurance et RSE

La culture de la prévention est dans l’ADN de l’assurance

Au fond, quel est le cœur de métier d’une entreprise d’assurances ? C’est évaluer, anticiper et gérer les risques sur le long terme, et cela dans un maximum de domaines, pour les entreprises comme pour les particuliers. « Le développement durable est intrinsèquement lié à la mission d’assureur, explique Pauline B.H., responsable du Développement durable à la FFA.  Les assureurs ont un rôle à jouer pour développer la culture de la prévention. Au plan économique, l'assurance contribue à la résilience des activités économiques, aidant ainsi les organisations à se projeter dans l'avenir ; au plan sociétal, ils sont en prise directe avec tous les grands sujets d'évolution de la société tels que, par exemple, le vieillissement de la population et la dépendance ou encore l'économie collaborative. C'est pourquoi les assureurs ont renouvelé en juin 2018 leurs engagements sociétaux et environnementaux formalisés dans la charte RSE. De même, des représentants des entreprises du secteur se retrouvent très régulièrement dans notre commission Développement Durable pour partager leurs meilleures pratiques ».

Les assureurs témoins actifs face aux changements environnementaux

Tempêtes, inondations, feux de forêts… Depuis de très nombreuses années, les assureurs sont aux avant-postes des phénomènes climatiques courants mais aussi extrêmes. « Ils sont les premiers à constater les effets du changement climatique et l’augmentation du coût des catastrophes naturelles. Ils contribuent à la compréhension et à la connaissance des risques naturels, et nourrissent le débat public et les politiques de prévention avec leurs nombreuses données », fait observer Pauline B.H.

Les assureurs, investisseurs responsables

Avec plus de 2 400 milliards d’euros d’actifs gérés, les entreprises du secteur de l’assurance jouent un rôle crucial dans l’économie et contribuent aux orientations de la finance. « L’enjeu est de construire pour les clients une offre de produits financiers qui intègre les enjeux de durabilité. C’est aussi tenir compte des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG), en menant des analyses extra-financières sur les entreprises dans lesquelles les assureurs investissent. Par exemple, les assureurs se sont respectivement engagés à ne plus investir dans le charbon pour préserver la planète. [nb. Il ne s'agit pas d'une décision collective qui serait contraire aux règles de la concurrence] », mentionne Pauline.

Les assureurs, employeurs responsables

Avec un taux d’accès de 88,5 % à la formation professionnelle continue*, les presque 147 000 salariés des sociétés d’assurance bénéficient de possibilités exceptionnelles pour développer leurs compétences et maintenir au plus haut niveau leur employabilité. En 2019, cela s’est traduit par un salarié sur cinq ayant bénéficié d’une mobilité. Par ailleurs, plus d’un cadre sur deux (51 %) de l’assurance est une femme, ce qui confirme en chiffres l’engagement des entreprises d’assurance en faveur de la diversité. 

* Rapport de l'Observatoire sur les Métiers et les formations des salariés de l’Assurance (données au 31/12/2019).

Pour en savoir plus

Continuez votre découverte du monde de l'assurance !

L'essentiel du secteur

L’assurance est un secteur d’avenir, en phase avec les évolutions de la société.

Les métiers d’avenir dans l’assurance

Nouvelles technologies, nouveaux modes de vie, nouveaux risques : le monde évolue à grande vitesse et le secteur de l’assurance s’adapte.

Les métiers de l'assurance

Commercial, juridique, technique... les domaines sont diversifiés et nombreux dans l'assurance.